PDC des communes de Meyrin et Cointrin
Présentation

La Commune

Meyrin est une commune suisse du canton de Genève.

 

Chiffres clés

  • Pays: Suisse
  • Canton: Genève
  • Code postal: 1217/Meyrin, Mategnin – 1216/Cointrin
  • Altitude: 446m
  • Superficie: 9.95 km2
  • Langue: français
  • Nombre d'habitants: plus de 21'000
    Densité: environ 2'000 hab/km2
  • Logements: plus de 8'600
  • Emplois: plus de 25'000, dont environ 90% dans le tertiaire
  • Entreprises: plus de 1'500, dont Dupont de Nemours, Hewlett-Packard, Chopard, Cartier, Roger Dubuis, l'Hôpital de la Tour, l'Aéroport International de Genève, le CERN ou le Casino. Plus de 750 PME.
  • Population: 29% de genevois, 27% de confédérés, 44% d'étrangers
  • Nationalités: plus de 100, en provenance des 5 continents
  • Localités: Meyrin, Cointrin, Mategnin
  • Communes avoisinantes suisses: Vernier, Grand-Saconnex, Satigny
  • Pays limitrophe: France (Pays de Gex / Département de l'Ain)
  • Gentilé: les Meyrinois-es

 

Histoire

Au Moyen Âge, le territoire de Meyrin est partagé entre deux seigneuries, celle des De Livron et celle des seigneurs de Meyrin. Ces derniers règnent sur l'actuel village où ils ont leur demeure, tandis que les De Livron ont leurs fiefs à Cointrin et Mategnin. Ces terres font partie du Pays de Gex, une baronnie de la Maison de Savoie depuis le milieu du XIVe siècle. En 1536, les Bernois s'emparent de la région et imposent le culte de la Réforme. L'occupation bernoise dure 30 ans et permet une amélioration des conditions de vie. Le retour du duc de Savoie dans ses possessions d'antan en 1564 se traduit par une répression sanglante et le retour de la misère. En 1601, le territoire de Gex est remis à Henri IV de France suite au traité de Lyon. Après un XVIIe siècle marqué par le retour du catholicisme, le XVIIIe siècle s'achève sur la fin de l'Ancien Régime et le Pays de Gex connaît la terreur qui règne après la Révolution française. Après l'annexion par la France de la république de Genève en 1798, les habitants de Meyrin peuvent alors jouir des mêmes droits politiques que les Genevois. En 1804, Napoléon Bonaparte devient empereur. Sa soif d'expansion plonge aussi la commune de Meyrin au cœur de l'histoire européenne. En décembre 1813, les troupes autrichiennes chassent les forces françaises du Pays de Gex et imposent une occupation pénible pour la population de Meyrin. Elle dure du 31 décembre 1813 au 24 mars 1814 et fait subir aux 600 Meyrinois d'alors les charges financières et les terreurs de la guerre. Après cette période de tension et en vertu du traité de Paris de 1815, la commune de Meyrin est cédée par la France à la Suisse afin d'être à nouveau unie à Genève, ce qui est fait le 10 octobre 1816.

Développement

Le développement de Meyrin remonte à 1922, quand est construite la première piste d'aviation de Cointrin. Ce qui va devenir un aéroport donne un élan à la commune. En 1954, le Centre européen de recherche nucléaire (CERN) s'installe sur le territoire de la commune et s'étend plus tard à cheval sur la frontière franco-suisse. La présence de l'aéroport international, désormais connecté à l'autoroute A1, est ainsi un atout pour favoriser l'accueil des organisations internationales.

Dans les années 1960, Meyrin vit une métamorphose complète, passant d'un modeste village de 3200 habitants en à une ville de plus de 14 000 habitants et de près de 19 000 en 1980. Meyrin est en effet choisie par les autorités genevoises pour accueillir la 1re cité satellite de Suisse, construite selon les idées urbanistiques inspirées par Le Corbusier.

Pour en savoir plus sur le passé de Meyrin 

 

 

Héraldique

Les armoiries de Meyrin furent adoptées par le conseil municipal le 11 novembre 1924 et approuvées le 28 novembre de la même année par le conseil d'État. Elles figurent l'union des villages de la commune: Meyrin, Mategnin et Cointrin, par la juxtaposition des armes des anciennes familles de Meyrin et de Livron. Les de Meyrin possédaient en effet une maison forte au centre actuel de Meyrin. Leur sceau de 1314 portant une épée et deux croissants adossés est indiqué dans l'Armorial de Califfe. Les de Livron, famille éteinte, à la fois gessienne et genevoise, possédèrent la seigneurie des villages de Cointrin et Mategnin aux XVIème et XVIIème siècle. Ses couleurs choisies, vert et rouge pour le champ de l'écu, sont les couleurs traditionnelles de la commune. Meyrin fut cédé à Genève par le traité de Paris du 20 novembre 1815

Porte: parti, au 1 de sinople, à l'épée haute d'or accostée en coeur de deux croissants adossés d'argent, au 2 de gueules à la bande d'argent et accompagnée de deux cotices de même. Couleurs communales: vert et rouge.

 

Meyrin présente sa nouvelle identité

Meyrin s'habille de neuf

Une nouvelle identité visuelle, une nouvelle charte graphique. Autant d'éléments à même de représenter le dynamisme d'une ville qui n'oublie jamais ses racines, mais qui se tourne résolument vers l'avenir avec une vision durable. Une nouvelle identité évolutive dans laquelle chaque citoyenne, chaque citoyen pourra se reconnaître.

Un logo dessiné à partir du plan de site Meyrin-Parc

Ce plan de site, inspiré des préceptes de Le Corbusier, a donné naissance à un espace architectural protégé, patrimoine urbain exemplaire du 20ème siècle.

 

 

 

URL: http://meyrin.pdc-ge.ch/